PARIS 13 – ÉCOQUARTIER GARE DE RUNGIS

Le développement du premier éco-quartier à Paris a débuté par une phase de conception à partir de 2004. La zone s’étend sur des terrains d’une ancienne gare de marchandises de La Petite Ceinture fermée au début des années 1990.

Il y a trois principaux objectifs environnementaux au niveau du quartier :

– réduire les consommations d’énergie

– limiter la circulation automobile à l’intérieur du quartier

– gérer les eaux pluviales et économiser l’eau potable

Le quartier est constitué de logements verts, de bureaux, d’un terrain sport, autour de son joyau :

Le Jardin Charles Trenet

Le jardin s’étend sur 5000m2. Un de ses éléments principaux est le miroir d’eau qui est équipé d’un système de récupération des eaux pluviales, qui servent à l’arrosage. Le miroir évoque également le souvenir de la Bièvre dont un bras traversait le quartier. Sa surface est de 700 m2 et le bassin aquatique peut stocker jusqu’à 300m3 d’eau. Il est alimenté par les eaux pluviales de surplus des différents bâtiments environnants. Il est raccordé au réseau d’eau non potable de la Ville de Paris.

La zone est traversée par une passerelle en bois qui offre des vues sur les trois terrasses. Le jardin compte également des jardins partagés, une aire de jeux et des aires de repos.

La végétation consiste surtout en des arbres fruitiers, des saules, Lonicera grimpant sur les murs et des plantes aquatiques. Les végétaux plantés sont issus de l’écosystème parisien et donc adaptées au climat.

PARIS 13 – GARE DE RUNGIS ECO DISTRICT AREA

The development of the first eco-district in Paris began in 2004 with the design phase. The area covers the terrain of a former railway station that was part of the La Petite Ceinture railway around in Paris. The railway was closed down in the beginning of the 1990’s.
There are three main environmental objectives at the neighbourhood:

– Reduce energy consumption
– Limit car traffic inside the area
– Manage stormwater and save drinking water

The area consists of green housing, offices and a sports ground, developed around its jewel:

The Charles Trenet Garden

The garden covers 5000m2. One of its main elements is the water basin, which is equipped with a rainwater harvesting system, used for irrigation. The basin also brings back the memory of the Bièvre river, which used to run through the neighbourhood. Its surface is 700 m2 and the water basin can store up to 300m3 of water. It is fed by rainwater surplus from surrounding buildings and connected to the non-drinking water system of the City of Paris.

A wooden walkway cuts diagonally through the garden offering views on three terraces. The garden also has shared gardens, a playground and rest areas.
The vegetation consists mainly of fruit trees, willows, Lonicera climbing on walls and aquatic plants. The plants are mainly from the Parisian ecosystem and thus adapted to the climate.

plan

Plan du site / Site plan © SEMAPA & CAUE75

reseau_eau

Plan du réseau d’eau et la récupération des eaux de pluie © SEMAPA & CAUE75

Plan of the water system and the rain water harvesting © SEMAPA & CAUE75

DSC_0532

DSC_0531

DSC_0534

DSC_0533

DSC_0543

DSC_0558

DSC_0564

DSC_0545

DSC_0556

DSC_0557

Toutes photos / all photos © mjscapes

Advertisements

Great rainwater harvesting in Copenhagen

Près de Copenhague la municipalité de Gladsaxe, qui coopère avec la société Vandplus, est à la pointe en matière de projets d’aménagements et de constructions de structures capables de recueillir les eaux de pluie tout en satisfaisant les aspects architecturaux, environnementaux et sociaux.

Les étangs ou bassins sont de nouvelles installations sportives adaptées au changement climatique. L’eau de pluie de la zone autour de Gladsaxe Stadion ne rejoint pas les eaux usées, mais coule dans les bassins, étangs et petits cours d’eau dans et autour de l’arène sportive.

Ces projets permettent de gérer des quantités croissantes d’eau de pluie ainsi que d’améliorer les espaces urbains destinés à l’activité physique. Le bassin d’eau de pluie, qui est une aire de jeux quand il est vide, est un exemple caractéristique.

Great rainwater harvesting in Copenhagen

In the suburbs of Copenhagen the municipality of Gladsaxe has, in co-operation with the company Vandplus, become one of the leaders in creating projects and constructing elements that can function as rainwater harvesters and at the same time fulfill architectural, environmental and social aspects.

The ponds or basins are a combination of climate change adaptation and new sports arenas. Rainwater from the area around Gladsaxe Stadion is being separated from the wastewater and instead the rainwater runs into the basins, ponds and small streams in and around the sports arena.

The projects are solutions in order to handle increasing amounts of rainwater as well as to improve urban spaces for physical activity.

An example of this is the rainwater basin that works as a playground when it’s not filled with water.

DSC_0399

DSC_0405

DSC_0407

Le terrain de paddle, à côté de l’aire de jeux, tient le rôle de bassin de rétention d’eau de pluie. Un drain a été intégré aux fondations et l’eau peut être envoyée dans la cour à hauteur de plusieurs milliers de litres en cas de fortes précipitations. Le terrain est légèrement incliné vers la zone où se trouve le drain, afin de s’assurer que le système d’égout ne soit pas inondé.

The paddle tennis court, next to the playground, works as a rainwater detention basin as well. A drain has been put into the foundation and in one end there’s a pipe, able to send thousands of liters of water into the court in case of a heavy rainfall. The floor on the court slopes slightly on the side where the drain is, helping the ensure the the sewage system is not being flooded.

DSC_0413

À côté de la patinoire (bâtiment sur la gauche), une autre zone de rétention des eaux pluviales a été créée récemment. À son abord, plusieurs bassins et des zones d’activités complètent le système de collecte des eaux pluviales autour des terrains de sport.

Next to the ice-skating rink (building on the left), another rainwater detention area has been created recently. Next to it more basins and activity areas complete the rainwater harvesting planification around the sports arenas.

DSC_0441

DSC_0440

DSC_0431

DSC_0430

La municipalité de Gladsaxe a reçu le prix d’architecture du ministère danois de la Culture pour « sa politique d’architecture centrée sur les citoyens et leur vie quotidienne ».

The municipality of Gladsaxe has received the The Danish Ministry of Culture’s architecture price for “putting people at the center and having an architecture policy based on citizens’ everyday lives.

For more information / en savoir + sur Projekt VANDPLUS

All photos / toutes photos © mjscapes

ØsterGRO/2 – Urban Farming in Copenhagen

This is the second article on this great example of urban farming…

During the summer I visited in person the ØsterGRO urban rooftop farm in Copenhagen. It was an exciting experience with one of the founders, Kristian Skaarup, giving us the full tour of the terrace. This summer the rooftop farm has hosted several dinners for the CSA (Community Supported Agriculture) members, a music evening and harvesting of different seeds and honey.

The honey harvest resulted in as much as 34 kg from just one single beehive !  ØsterGRO is producing vegetables, eggs and honey for their CSA members, but is also a popular spot for having lunch for those working in the building.

DSC_0452

DSC_0461

DSC_0465

ØsterGRO/2 – Potager urbain à Copenhague

Voici un second article au sujet de ce superbe exemple de potager urbain…

Pendant l’été, je me suis rendue en personne à la ferme urbaine ØsterGRO, sur le toit d’un immeuble, à Copenhague. Ce fut une rencontre passionnante avec l’un des fondateurs, Kristian Skaarup, qui nous fit visiter l’ensemble de la terrasse. Cet été, la ferme de toit a accueilli plusieurs dîners pour les membres de l’ASC (Agriculture Soutenue par la Communauté), une soirée musicale et de récolte de graines et de miel.

La récolte de miel a été de 34 kg pour une seule ruche ! ØsterGRO fournit légumes, œufs et miel aux membres de l’ASC, mais est également un endroit populaire où ceux qui travaillent dans le bâtiment viennent déjeuner.

DSC_0469The bees have been a part of the farm since the beginning, as well as the hens providing eggs for the members and those having dinner here.

Dès sa création, la ferme a disposé d’abeilles, tout comme de poules qui fournissent des œufs aux membres et au restaurant.

You can book your table on the website of the restaurant.  Vous pouvez réserver votre table sur le site du restaurant Stedsans

DSC_0457The greenhouse is the meeting place on the rooftop / Le serre sur le toit est l’endroit où se rencontrer.

DSC_0464Tropaeolum majus & Trifolium. The clover helps keep the nitrogen in the soil for the benefit of the plants / Ces fleurs permettent de maintenir l’azote dans la terre au bénéfice des autres plantes.

DSC_0448For more information go to / Pour en savoir + ØsterGRO on Facebook

All photos /Toutes photos © mjscapes

The Urban Garden on Île Seguin

DSC_0275

DSC_0278

The Seguin Island Garden are designed by landscape architect Michel Desvigne. In an extraordinary context the garden is the observatory of what will be built on the former site of the Renault factories. It serves as a seed for future planning. The garden consists of play areas with games that resembles manufacturing tools, pedagogical gardens and flowering praries. Several of these gardens are installed in the alveolus that already existed.

DSC_0281

The garden will be replaced by another garden, but the population can already appropriate this site despite the construction around it. The garden can almost be seen as a human being that is sculpted, transformed and shaped to allow follow-up of the evolution of the surrounding works.

DSC_0291

DSC_0287

DSC_0284

Le Jardin sur Île Seguin Le jardin temporaire de l’Île Seguin a été conçu par le paysagiste Michel Desvigne. Le jardin sert d’observatoire pour définir ce qui sera mis en place plus tard sur l’ancien site des usines de Renault. Il fait office de coup d’essai pour le projet à venir. Le jardin est constitué d’aires de jeux avec des éléments qui ressemblent à des machines de chantier, de jardins pédagogiques et de prairies fleuries. Plusieurs de ces zones prennent place dans des alvéoles qui existaient déjà.

DSC_0294

DSC_0290

Le jardin sera remplacé par un autre plus abouti, mais la population peut dès à présent se l’approprier, malgré les chantiers tout autour. Le jardin peut presque être vu comme un être humain, sculpté, transformé et façonné en fonction des évolutions de son environnement.

DSC_0276

The new footbridge between Île Seguin and Boulogne Billancourt with Jean Nouvel’s “Le Trapèze” in the background. La nouvelle passerelle entre l’Île Seguin et Boulogne Billancourt avec “Le Trapèze” de Jean Nouvel à l’arrière.

a092d5590

Aerial view of the garden / Vue aérienne du jardin. Photo ©  Ile Seguin Rives de Seine. Toutes autres photos / all other photos © mjscapes

Post-industrial landscape – Renault

Renault.

Post-industrial landscape.

From automobiles to audacious architecture and sustainable urban design.

The Groupe Renault was founded in 1899 by Louis Renault and his two brothers and the factory in Boulogne-Billancourt was constructed in 1929. The site extended on 100 ha in the Parisian suburb and the factory employed as many as 38.000 workers before WWII. Production on the site was stopped in 1992.

Below a picture of the Île Seguin plant, and and the factory called ‘trapezoid’ on the right. The trapeze, the part where the park de Billancourt is situated today, produced mechanical parts (engines, gearboxes, transmissions, dampers, …), while the Île Seguin produced the body, the upholstery, the dressing and ensured the assembly and final testing. (Source Wikipedia).

Renault.

Paysage post-industriel.

De voitures à l’architecture audacieuse et le design urbain durable.

Le Groupe Renault a été fondé en 1899 par Louis Renault et ses deux frères. L’usine à Boulogne-Billancourt a fut construite en 1929. Le site s’étendait sur 100 hectares dans la banlieue parisienne et l’usine employait 38.000 personnes avant la Seconde Guerre mondiale. La production sur le site a été stoppée en 1992.

Ci-dessous une photo de l’usine de l’ile Seguin, et l’usine dite du ‘trapèze’ sur sa droite. Le trapèze, la partie où s’étend le parc de Billancourt aujourd’hui, fabriquait les pièces mécaniques (moteurs, boites de vitesses, transmissions, amortisseurs,…), tandis que sur l’Ile Seguin étaient produit la carrosserie, la sellerie, l’habillage et on y assurait le montage et les tests finaux. (Source Wikipedia).

histoire-640

vue-aerienne-640

Aerial photo from the development website / Photo aérienne du site Ile Sequin Rives de Seine

DSC_0219

Site plan seen in the area.  It is a mix of residential areas, offices, shops, schools and green spaces covering 74 ha.

Plan du site affiché dans le quartier. Le nouveau quarter est un mélange de logements, bureaux, commerces, écoles et espaces verts couvrant 74 hectares.

Parc de Billancourt

Below photos from the Parc de Billancourt, designed by landscape design office Agence Ter in Paris.

Ci-dessous photos du Parc de Billancourt conçu par Agence Ter à Paris.

The park seems to let the nearby Seine invade its spaces. The water, which is actually groundwater, seems to flow naturally into the park, forming ponds and marshy areas around “islands” with various environments that change as the water level changes. Other areas, like the flower prairie, are more perennial in their expressions. The park is designed to capture, collect and retain rainwater in order to prevent flooding and to water the garden.

Le parc semble laisser la Seine qui est à proximité, envahir ses espaces. L’eau, qui est d’origine souterraine, paraît couler naturellement dans le parc, formant des étangs et des zones marécageuses autour des «îlots» avec divers environnements qui changeront selon le niveau de la nappe phréatique. D’autres endroits, comme la prairie de fleurs, sont plus constants dans leurs expressions. Le parc est conçu pour capter l’eau de pluie, la recueillir et la retenir pour éviter une inondation et arroser le jardin.

DSC_0256

DSC_0258

DSC_0269

Photos © mjscapes, unless otherwise stated. Toutes photos mjscapes sauf si indication contraire.

Next time an article on the park on Île Seguin / Prochainement: un article sur le jardin d’Île Seguin.

Parc de la Villette – Paysagisme classique 1

Le Parc de la Villette est depuis longtemps un des projets phares de Paris dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage. Ce parc est une des oeuvres les plus connues de l’architecte Bernard Tschumi, crée en 1983. Il fait partie des Grands Projets initiés par l’ancien Président François Mitterand, que sont également la Bibliothèque François Mitterand, conçue par Dominique Perrault, La Pyramide du Louvre, de Pei, la Grande Arche de La Défense, signée Spreckelsen, et l’Institut du Monde Arabe, réalisée par Jean Nouvel. Le parc est plein de formes géométriques intéressantes comme je l’ai observé lors de ma dernière visite. L’idée principale de Tschumi est le concept de la superposition de trois systèmes : la grille des folies pour les activités prévues, la grille de circulation et la grille des activités que peut s’approprier le public de manière spontanée, comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous.

Parc de La Villette – Landscape architecture classics 1

The park of La Villette has for a long time been one of the key projects in landscape architecture, urbanism and architecture in Paris. Created in 1983 by the architect Bernard Tschumi, the park is one of his best known works. The park is part of the Great Works by former president François Mitterand, which also included a new national library by Dominique Perrault, Pei’s Pyramid at the Louvre museum, the Arch of La Défense by Spreckelsen and the Arab World Institute by Jean Nouvel. The park has many interesting geometrical expressions, as I noticed when I last visited, but the more precise idea behind Tschumi’s concept is the superposition of three systems : The points of the folies, the lines of circulation (the paths) and the grid of sports activities that can be used by the public in a spontaneous manner as seen on the site plan below.

plan

Plan from Bernard Tschumi – Architecture: concept & notation.

DSC_0018 DSC_0013 DSC_0994 DSC_0970 DSC_0059 DSC_0057 Bibliographie :  Migayrou, Frédéric : Bernard Tschumi – Architecture: concept & notation. Editions du Centre Pompidou, Paris 2014.

All photos © mjscapes

ØsterGRO/1 – Urban Farming in Copenhagen

ØsterGRO Tagfarm (tagfarm = roof top farm in Danish) is Denmark’s first roof top farm and is the fruit of three entrepreneurs’ hard work. After a trip to New York, where work is well advanced in urban farming and CSA (Community Supported Agriculture), Sofie Brincker, Livia Urban Swart Haaland and Kristian Skaarup found the inspiration for the construction of the country’s first roof top farm, which opened in the summer of 2014. Sofie and Kristian are landscape architects MDL and Livia a student in production gardening.

On top of a commercial building they have created 600 m2 with hives, a chicken coop and the cultivation of all kinds of vegetables. ØsterGRO roof top farm is operated as an association. Income comes from 16 families who pay to pick up a box of fresh vegetables every week during the harvest season. In addition there’s income from various events, such as theme nights, workshops, dinner events and training in cultivation.

The objectives of ØsterGRO roof top farm is to be sustainable in four essential areas :

Environment

Health

Economy

Social activity

ØsterGRO is a green area, which is helping improve the local air quality. The many plant beds collect rainwater and the green roof helps to cool the building and thereby saving energy. The roof top farm allows to harvest food produced locally and the association members have the opportunity to lend a hand in the care of the farm, which invites to a feeling of community and also physical activity. ØsterGRO is an entrepreneurial initiative, which provides the basis for growth, more jobs and increased property value in the local area. Finally, the roof top farm allows for greater social activity and closer contact to nature, which results in an increased quality of life.

It is the intention of ØsterGRO to become an independent platform for knowledge, education and information on cultivation of plants. The three promoters also hope that there in the future can be established multiple platforms with the same purpose.

List of plants :

Cucumber, Chili, Gherkin, Strawberry, Garlic, Parsnip, Turnip, Carrots, Onions, Kohlrabi, Kale, Red kale, Salads, Potatoes, Fennel, Herbs, Squash, Hokkaido Pumpkin, Dill, Tomatoes, Beans, Peas, Jerusalem Artichokes and many more.

ØsterGRO – agriculture urbaine à Copenhague

ØsterGRO Tagfarm (tagfarm = ferme sur toit en danois) est la première ferme sur toit du Danemark et le fruit du travail acharné de trois entrepreneurs. Après un voyage à New York, où s’est déjà développé l’agriculture urbaine et le CSA (Community Supported Agriculture), Sofie Brincker, Livia Urban Swart Haaland et Kristian Skaarup se sont lancés dans la construction de leur propre ferme de toit, qui a ouvert à l’été 2014. Sofie et Kristian sont architectes paysagistes MDL et Livia étudiante en agronomie.

La ferme se trouve au sommet d’un immeuble de bureaux. Elle fait une superficie de 600 m2, comporte des ruches, un poulailler et permet la culture de toutes sortes de légumes. ØsterGRO Tagfarm possède un fonctionnement comparable aux AMAP françaises. Les 16 familles abonnées récupèrent ainsi chaque semaine un panier de légumes frais pendant la saison de la récolte. La ferme se rémunère également en organisant divers événements, tels que des soirées à thème, des dîners et des ateliers de formation au jardinage.

L’objectif de ØsterGRO Tagfarm est de se développer durablement dans le respect de :

Environnement

Santé

Economie

Activité sociale

Ainsi, ØsterGRO est un espace vert qui contribue à améliorer la qualité de l’air local. Les nombreux massifs de plantes absorbent l’eau de pluie. Le toit vert contribue au refroidissement du bâtiment et permet de faire des économies d’énergie. La ferme sur toit permet de récolter des denrées alimentaires produites localement. Elle est ouverte à des associations qui ont la possibilité de participer aux activités d’entretien de la ferme. Ainsi, la communauté profite de cet espace qui représente une activité sociale pour les habitants des alentours. Ils peuvent y pratiquer une activité physique et ludique, en contact étroit avec la nature, ce qui contribue à une meilleure qualité de vie.

ØsterGRO est une initiative entrepreneuriale qui participe également à l’économie locale en offrant des emplois et en donnant plus de valeur aux biens immobiliers des alentours. ØsterGRO est destinée à devenir une plateforme indépendante de connaissance, d’éducation et d’information sur la culture. Les trois promoteurs espèrent également que, dans l’avenir, pourront être établies d’autres structures similaires.

Liste des plantes cultivées :

Concombres, Piments, Cornichons, Fraises, Ail, Panais, Navet, Carottes, Oignons, Choux rave, Choux frisé, Choux frisé rouge, Salades, Pommes de terre, Fenouil, Herbes, Courgette, Citrouille, Aneth, Tomates, Haricots, Pois, Topinambours et bien plus encore.

1897822_268937686613246_1667230962_n

The roof top before / Le toit avant

This video shows the project from start to finish / Video qui montre le projet, du début à la fin. Courtesy of ØsterGRO and Tobias Juhl Nielsen.

Below photos from the farm / ci-dessous photos de la ferme :

P4A6663 P4A7096 P4A6827 P4A6961 P4A6981 P4A7063 P4A6718 P4A6924

All photos courtesy of ØsterGRO with special thanks to Kristian Skaarup for his help and advice.